Lune de miel : quelle est l’origine ?

Après la célébration du mariage et les innombrables moments réjouissants avec les proches, le grand moment se présente : aller en lune de miel. Selon la tradition, le nom « Honeymoon » en français lune de miel vient des anciennes coutumes nordiques du XVIe siècle, dans lesquelles les jeunes mariés buvaient de l’hydromel sucré, en pleine lune. Toutefois, cette expression pourrait devoir son existence à beaucoup d’autres sources.

Une bénédiction

A la pleine lune juste après le mariage, les mariés buvaient de l’hydromel pour recevoir la bénédiction des dieux. Ceux-ci leur donnaient la fertilité en échange, surtout, de concevoir des enfants mâles. L’hydromel était également le seul aliment d’Odin, père de tous les dieux nordiques, et était considéré comme une boisson qui conférait des pouvoirs surnaturels. C’était donc une potion magique, qui était également offerte par les druides aux tribus celtiques avant d’affronter les romains dans l’ancienne Gaule.

A voir aussi : C'est quoi un voyage de noces ?

Babylone et Rome

À Babylone il y a 3 500 ans, après le mariage, le père de la mariée devait donner au marié de la bière au miel pendant une lune ou un mois pour lui souhaiter chance et fertilité. A Rome, c’est la mère de la mariée qui dépose, pendant environ un mois, un pot de miel dans la chambre du couple. Le miel représentait la fertilité et était également utilisé comme huile d’onction réparatrice physique pour la mariée.

En pleine lune

Au Moyen Âge en Allemagne, en raison de l’influence de la mythologie allemande, les mariages n’avaient lieu que les nuits de pleine lune et les couples buvaient de l’alcool de miel pendant trente jours après le mariage pour être heureux et avoir une progéniture. C’est peut-être de là que vient le nom « lune de miel ».

A voir aussi : Quelle est la destination préférée des Français pour partir en voyage de noces ?

Aussi, la tradition de boire de l’hydromel était jointe à celle du voyage par une autre coutume très ancienne des peuples du nord de l’Europe. Les peuples barbares, qui vivaient aux confins de l’Empire romain, enlevaient les jeunes femmes des villages voisins ou ennemis comme esclaves, demandant une rançon ou se mariant à elles.

Coutume anglaise

Le début de la lune de miel moderne remonte à l’Angleterre bourgeoise du XIXe siècle. A cette époque, les mariés profitent du voyage pour se présenter à des parents éloignés qui n’avaient pas assisté au mariage, en même temps qu’ils commençaient leur vie conjugale seuls afin de mieux se connaître. Il faut tenir compte du fait que les couples n’étaient jamais seuls jusqu’à ce que le mariage soit célébré. D’où l’importance de jouir d’une intimité sans être continuellement accompagné de fusils.

Cette mode s’est rapidement répandue dans d’autres pays européens et au XXe siècle, elle est définitivement devenue populaire dans le reste du monde, grâce aux grands progrès des transports et à l’apparition de la télévision, qui a fini par universaliser cette ancienne coutume. Cependant, le voyage pour voir des parents éloignés est devenu un voyage d’agrément uniquement pour les jeunes mariés.